Une pièce sans auteur : L’expériensemble

A play without a writer / Experiencia!

d’Eliot Moleba
traduction Sarah Vermande

(Nos invités sont conduits dans un endroit sombre et secret. L’ambiance du lieu est renforcée par une bande son fantomatique.)

 Une fumée épaisse sature l’espace éclairé par des bougies de différentes couleurs. Des corps suspendus à des cordes se balancent. Certaines cordes sont nouées en forme de spirale, comme une toile d’araignée, dans une mise-en-scène suréelle. Deux corps se dressent : un grand, directement du sol, un petit depuis un cercueil – ce sont des momies. Elles circulent dans l’espace, bras écartés pour la petite, bras vers l’avant pour la grande. Elles gesticulent et rient comme des fantômes. Elles se pourchassent. La grande se retrouve acculée dans un coin, et la petite se rapproche lentement, se préparant à « l’assaut final» [ à chorégraphier].

 

 UNE VOIX FANTOMATIQUE

Il y a très, très, très, très, très longtemps…

 LE METTEUR EN SCÈNE
Coupez ! Coupez ! Coupez !

 (entre le METTEUR EN SCÈNE, qui est nain)

 C’est trop artificiel ! Au théâtre on ne veut pas voir de la la magie, on veut la vivre.

 (Il allume et on voit deux acteurs, ainsi que des mannequins à taille humaine et d’autres objets qui pendent du plafond.)

 C’est très bien, ce que vous faites, les gars, mais je suis fatigué de voir toujours la même chose ! Ça ne marche plus ! Il faut du neuf.
Où est notre auteur ?

 L’ACTEUR 2
Parti déjeuner.

 LE METTEUR EN SCÈNE
Qu’on le rappelle.

 L’ACTEUR 2
Theo ? Theo ? Theo ?

 LE RÉGISSEUR
Il est sorti.

 LE METTEUR EN SCÈNE
Il revient quand ?

 LE RÉGISSEUR
Il vient de partir, une heure max.

 L’ACTEUR 1
La scène peut quand même marcher. Tu veux qu’on essaie autre chose en impro ?

 LE METTEUR EN SCÈNE
Non, non, non. C’est bon. Ce qu’il nous faut, c’est une autre histoire, quelque chose de neuf, de stimulant, de crédible, de vrai, quelque chose comme…

 Un temps.

 L’ACTEUR 2
Comme quoi…?

 LE METTEUR EN SCÈNE
Je ne sais pas.

 Un silence.

 LE METTEUR EN SCÈNE
Cinq minutes de pause, tout le monde ! Régie plateau !

 Changement de décor.

 L’ACTEUR 1
Pourquoi est-ce qu’on ne demanderait pas une histoire au public ?

 LE METTEUR EN SCÈNE
Au public ?

 L’ACTEUR 1
Ouais.

LE METTEUR EN SCÈNE
Viens-là. Penche-toi. Tu les vois, là ?

 L’ACTEUR 1
Ouais.

 LE METTEUR EN SCÈNE
Ils sont là pour quoi ?

L’ACTEUR 1
Pour voir un spectacle…

 LE METTEUR EN SCÈNE
Exactement ! Pour nous voir, nous ! On leur fait vivre notre histoire, on leur donne une partie de nous-même. C’est ça, l’art de raconter une histoire !

 L’ACTEUR 1
Oui, mais je suis sûr que tout le monde ici a une histoire à raconter. On pourrait libérer les histoires qui sont déjà là.

 L’ACTEUR 2
Libérer la magie qu’elles renferment ?

L’ACTEUR 1
Ouais !

LE METTEUR EN SCÈNE
D’accord. Mais comment ?

 LE METTEUR EN SCÈNE fait signe à L’ACTEUR 1 et L’ACTEUR 2 de le rejoindre à l’écart. Ils se mettent d’accord sur la marche à suivre.

 LE METTEUR EN SCÈNE
Bien. Mesdames et messieurs.
(sur un ton théâtral)
Il était une fois il y a très, très, très…

L’ACTEUR 1 tousse, LE METTEUR EN SCÈNE s’interrompt, l’ACTEUR1 lui murmure à l’oreille.

LE METTEUR EN SCÈNE
D’accord
(Il prend une grande inspiration et parcourt les invités du regard. Une longue pause théâtrale)

Mesdames et messieurs, jeunes filles, jeunes gens, ce soir, pour la toute première fois, nous vous proposons quelque chose de neuf, quelque chose de vrai. Vous n’avez jamais rien vu de tel, vous n’avez jamais rien vécu de tel. Votre curiosité est-elle piquée ?
Au théâtre, la magie ne se voit pas, elle se vit.
Ce soir, nous vous proposons l’EXPERIENSEMBLE.
Mais pour que ça marche, nous avons besoin de votre aide. Vous voulez bien jouer le jeu ? Formidable !

Règle numéro 1 : répondez à cette question toute simple : si l’argent ne comptait pas, quelle expérience, quel désir, quel rêve, quel souhait, quelle sensation aimeriez-vous vivre – ou plutôt, qu’est-ce que vous avez toujours voulu éprouver ?

 L’ACTEUR 2
Règle numéro 2 : la personne qui répond sera séparée du reste du groupe.

 L’ACTEUR 1
Règle numéro 3: le reste du groupe va faire, avec notre aide, un exercice d’improvisation de 10 à 20 minutes au cours duquel nous allons utilisez nos corps pour créer une situation qui simulera ce que cette personne a toujours voulu éprouver.

 LE METTEUR EN SCÈNE
Règle numéro 4: une fois l’improvisation terminée, nous nous donnons tous la main et nous offrirons à cette personne, ensemble, l’expérience qu’elle a toujours voulu connaître.
(pause théâtrale)

 Alors… qui veut jouer ?

Ils donnent la parole à celles et ceux qui lèvent la main, ils écoutent ce que les invités voudraient vivre et choisissent une histoire au hasard. Ils invitent tout le monde à monter sur scène. Ils font faire des exercices d’improvisation aux invités afin de créer la saynète.

(Bonus : Règle numéro 5 : répéter les règles de 1 à 4 pour tous les participants !)

 FIN !

By Eliot Moleba

(Our guests are led into a dark,
hidden place. The setting is
underscored by an ambient
sound-track with a ghostly feel
and tone)

There is an overflow of thick smoke everywhere. The place is lit by candles of
different colours; hanging bodies swing and sway side to side on suspended
ropes, and some ropes are tied in spiral shapes – like a spider web – creating
a surreal mise-en-scene.

Two bodies rise from the ground; a tall one from the floor and a short one
inside a casket, the mummies. They wander around the space; the small one
with arms stretched out to each side and the tall one to the front. Theymake
gestures of haunting creatures – ghostly movements and laughter(s) – they
chase after each other; the small figure closes the tall one into a corner and
moves in slow for the ‘attack’ [choreography required].

GHOSTLY VOICE
Once upon a time, a long, long, long, long, long time ago…

DIRECTOR
Cut! Cut! Cut!
(enters the director, a dwarf)
This is too contrived! In theatre, we don’t create magic, we are the magic.
(He switches on the lights to reveal performers and life-size dolls and objects hanging on suspended ropes from the ceiling)
Great work guys but I’m tired of the same old stuff! It doesn’t work anymore! We need something new.
Where is our writer?

PERFORMER 2
On a lunch break.

DIRECTOR
Call him in.

PERFORMER 2
Theo? Theo? Theo?

2.
STAGE-MANAGER
He went out.

DIRECTOR
When is he coming back?

STAGE-MANAGER
He just left, so about an hour tops.

PERFORMER 1
We can still make the scene work. Would you like us to try a different improv?

DIRECTOR
No, no, no. It’s fine. What we need is a new story; something fresh, something exciting, something believable, something real, something like…
Pause.

PERFORMER 2
Like what…?

DIRECTOR
I don’t know.

Silence.

DIRECTOR
Everybody take 5! Stage hands!

Décor change.

PERFORMER 1
Why don’t we ask the audience for a story?

DIRECTOR
The audience?

PERFORMER 1
Yeah.

DIRECTOR
Come here. Bend. Do you see these people?

3.

PERFORMER 1
Yeah.

DIRECTOR
Why are they here?

PERFORMER 1
To watch a show.

DIRECTOR
Exactly! To watch us! We make them experience our stories; we offer a piece of ourselves to them. That is
storytelling!

PERFORMER 1
Well, I’m sure everyone here has a story to tell. We could unlock the stories they already have?

PERFORMER 2
Unlock the magic within them?

PERFORMER 1
Yeah!

DIRECTOR
Okay. But how?

He calls them aside; they hatch a plan.

DIRECTOR
Okay, ladies and gentlemen. (dramatic tone)
Once upon a time, long, long, long…

Performer 1 coughs, he stops, and he whispers to him.

DIRECTOR
Okay.
(he takes a deep breath and browses through the guests; long dramatic pause)
Ladies and gentlemen, boys and girls, tonight, for the very first time, we bring you something fresh, something
real. It is nothing like you’ve ever seen before, nothing like you’ve felt, or ever experienced before. Curious?

4.

In theatre, we don’t create magic, we are the magic. Tonight, we bring you EXPERIENCIA. But to make this
work, we need your help. Ready to play? Good!
Rule 1:
Answer this simple question: if money was not an object; what experience, desire, dream, wish or sensation would you like to experience, or rather, what experience have you always wanted to experience in your life?

PERFORMER 2
Rule 2: The persons who answers will be separated from the group.

PERFORMER 1
Rule 3: The rest of the group will be guided through a 10-20 minute improvisation exercise(s) during which
we will use our bodies to create a situation that simulates the EXPERIENCIA for that person.

DIRECTOR
Rule 4: Once the improv is complete, we all join hands and together, we give that person their EXPERIENCIA
they have always wanted.
(dramatic pause)
Now… who wants to play?

They take hands; hear what the guests would like to experience and randomly select one story, invite everyone on stage to play; guests are led through improv exercises to create the short performances. (Bonus rule 5: repeat 1-4 for all participants).

THE END!

Contact Details:
Eliot Moleba
+27 (0) 78 357 7769
info@eliotmoleba.com
www.eliotmoleba.com

Eliot Moleba is a South African playwright, theatre-maker and director. He is currently one of the playwrights in residence for ASSITEJ SA’s Inspiring A Generation programme, The South African Royal Court Writers, and a theatre fellow with the DO School in Hamburg, Germany.

Sarah Vermande is an actress and a translator. She is a member of the Maison Antoine Vitez, international centre for dramatic translation. For more info, visit www.sarahvermande.com